actualite
CÉSAR, 1921-1998 - Lot n°29
Drouot Richelieu 9, rue Drouot - 75009 Paris Salles 1 et 7

Pouce, 1965-1982

Estimation : 160 000 - 200 000 €
Bronze à patine verte signé et numéroté 1 / 8 sur la base.
Fondeur Bocquel 250 x 100 x 40 cm
Porte le numéro 2899 des archives Denyse Durand-Ruel.

Expositions:
- «L'art vivant 1965-1968», Fondation Maeght, Saint Paul, 1968, autre exemplaire exposé et reproduit dans le catalogue de l'exposition sous le n°47.
- «César-rétrospective des sculptures», exposition itinérante, Genève, Grenoble, Knokke, Rotterdam et Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, 1976-1977, autre exemplaire exposé et reproduit dans le catalogue de l'exposition p. 43.
- «Pavillon des Arts», Musée de la ville de Paris, 1983, autre exemplaire reproduit en couverture - Galerie du Messager, 1984
- Musée de la poste
- «1960 Les Nouveaux Réalistes», Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris, 1988, autre exemplaire exposé et reproduit dans le catalogue de l'exposition p. 131.
- «Fondation Cartier», Jouy en Josas, 1985, notre exemplaire exposé.
- «L'Art à la plage», Galerie Navarra, Saint Tropez, 2001, reproduit dans le catalogue de l'exposition p. 30.
- «César, Anthologie par Jean Nouvel», Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 2008, autre exemplaire reproduit dans le catalogue de l'exposition p. 70.

Bibliographie:
- «Conversation autour d'un pouce avec César», Georges Boudaille, les Lettres Françaises n°112, Paris, 30 décembre 1965, lire p.s 26 à 28.
- «Art et Contestation», témoins et témoignages, éditions la Connaissance, Bruxelles, 1968, autre exemplaire reproduit p. 75.
- «25 ans d'art en France 1960-1985», éditions Larousse, Paris, 1986, autre exemplaire reproduit p. 102.
- «La Collection du Musée National d'Art Moderne», éditions du Centre Georges Pompidou, Paris, 1986, autre exemplaire reproduit p. 120.
- «César», Pierre Restany, éditions Mains et Merveilles, Paris, 1988, autre exemplaire reproduit p. 193.
- «César», Connaisance des Arts, n°42, 1993, autre exemplaire reproduit p. 126 «Pourquoi le pouce? «Question de proportion», répond César...
Le pouce sera coulé en acier et en bronze dans toutes les tailles jusqu'à 2 mètres.
Le pouce en l'air, le pouce érigé de César va désormais, de fonte en fonte, jalonner l'oeuvre comme un rappel de la victoire dans les jeux olympiques romains: il sera porté à 6 mètres et 6 tonnes de bronze à Séoul pour les Olympiades de 1988.» Pierre Restany